Manuel Merida


Biographie

Né en 1939 au Venezuela, Manuel Merida a étudié à l’École des Beaux-Arts de Valencia de 1950 à 1958. Il a pratiqué les métiers de scénographe pour le théâtre, de décorateur pour le cinéma et de concepteur de publicité pour Christian Dior, Guerlain, Cartier… Au début des années 1970, Manuel Merida travaille dans l’atelier de Cruz-Diaz où il développe les concepts « d’espaces et mouvements » confirmant sa passion pour la matière et le geste.

Dans la Collection Meeschaert

L’œuvre Cercle de Terre est mobile. Composée d’une boîte de forme circulaire et protégée par une plaque de verre, l’œuvre tourne autour d’un axe central activé par un moteur électrique. Chaque mouvement engendre un monochrome de terre inattendu. La matière crée ainsi des formes renouvelées à l’infini.

440 - MANUEL MERIDA- Cercle de Terre

Manuel Merida, Cercle de Terre, 2017, Bois peint, verre, terre, sable, moteur

Style

L’artiste propose une œuvre perpétuellement en mouvement. Il veut éviter de proposer une vision fixe et unique en jouant avec les variations de la matière colorée contenue dans ses monochromes.
Certaines de ses œuvres sont activées par un moteur et se meuvent lentement. D’autres fonctionnent avec un rotor et pivotent brusquement si elles sont actionnées par la main du spectateur. Ainsi, Manuel Merida utilise les potentialités du hasard pour créer une œuvre en perpétuelle transformation.

Thématique : L’abstraction pour sujet

Les premières œuvres d’art abstrait apparaissent au début du XXème siècle et révolutionnent l’histoire de la peinture. Des artistes montrent des formes qui ne représentent pas le monde extérieur. L’abstraction s’oppose à la figuration car elle rompt le lien entre l’œuvre et la réalité. Le triomphe de la couleur, de la forme et l’absence de référent figuratif sont les signes de cette nouvelle liberté dans l’art. Le but est de faire ressentir aux visiteurs l’intensité des œuvres par l’émotion. C’est une attention nouvelle aux matières et à la pénétration de la lumière, cela questionne l’impact des couleurs sur notre univers. Les peintres abstraits sont émus par la simplicité des formes, ils ne sont pas intéressés par la représentation exacte de la nature, ils privilégient le geste et l’espace. La peinture libérée de tout sujet invite à l’imagination et à faire le vide dans un monde saturé d’images. Beaucoup d’historiens s’accordent à dire que l’abstraction est née du travail de deux artistes russes (Kandinsky et Malevitch) et d’un artiste néerlandais (Mondrian). Les peintres expérimentent de nouvelles images et formes, en quête d’un monde intérieur. C’est après l’invention de la photographie en 1839 que certains artistes ont remis en question le besoin de reproduire la réalité puisque la photographie le fait très bien. La couleur et la forme / Le geste et la ligne / La géométrie / L’illusion de la perception / L’émotion et la méditation.