Brian Wills

Biographie

Brian Wills est né en 1970 à Lexington. Il vit et travaille aujourd’hui à Los Angeles. Son travail, influencé par James Turrel, Pieter Brueghel, Josef Albers et Agnès Martin est aujourd’hui présent dans de nombreuses collections à travers le monde.

Dans la Collection Meeschaert

Brian Wills crée son œuvre en enroulant un fil de nylon coloré autour de fines lanières de bois, qu’il place ensuite dans la peinture et du polyuréthane avant de les monter sur un cadre en bois. L’artiste associe ce procédé créatif complexe à de l’artisanat. De ses propres mots, ses œuvres pourraient être considérées comme « de nature minimale » et « un peu obsessionnelles ». La composition géométrique et structurée de son œuvre, sa surface brillante et transparente destinée à refléter la lumière, créent des effets d’optique qui surprendront le spectateur en fonction de sa position.

432 - WILLS Brian - Untitled

Brian Wills, Untitled (Turquoise hovering thread), 2016, Fils et rayon de métal sur bois, 61 x 183 cm

Style

L’artiste réalise des travaux qui allient peinture et sculpture murale. Inspiré par la devise de l’architecte Mies van der Rohe « Less is more », ses œuvres se caractérisent par des formes simples, lisses, géométriques et à la limite du dépouillement.

L’artiste explore les liens entre espace et spectateur utilisant ingénieusement fils de nylon et peinture irisée ou laquée afin de créer des œuvres aux lignes parfaites, simples et complexes à la fois.

Thématique : L’abstraction pour sujet

Les premières œuvres d’art abstrait apparaissent au début du XXème siècle et révolutionnent l’histoire de la peinture. Des artistes montrent des formes qui ne représentent pas le monde extérieur. L’abstraction s’oppose à la figuration car elle rompt le lien entre l’œuvre et la réalité. Le triomphe de la couleur, de la forme et l’absence de référent figuratif sont les signes de cette nouvelle liberté dans l’art. Le but est de faire ressentir aux visiteurs l’intensité des œuvres par l’émotion. C’est une attention nouvelle aux matières et à la pénétration de la lumière, cela questionne l’impact des couleurs sur notre univers. Les peintres abstraits sont émus par la simplicité des formes, ils ne sont pas intéressés par la représentation exacte de la nature, ils privilégient le geste et l’espace. La peinture libérée de tout sujet invite à l’imagination et à faire le vide dans un monde saturé d’images. Beaucoup d’historiens s’accordent à dire que l’abstraction est née du travail de deux artistes russes (Kandinsky et Malevitch) et d’un artiste néerlandais (Mondrian). Les peintres expérimentent de nouvelles images et formes, en quête d’un monde intérieur. C’est après l’invention de la photographie en 1839 que certains artistes ont remis en question le besoin de reproduire la réalité puisque la photographie le fait très bien. La couleur et la forme / Le geste et la ligne / La géométrie / L’illusion de la perception / L’émotion et la méditation.