Sam Taylor-Wood

Biographie

Sam Taylor-Wood est née en 1967 à Croydon (Angleterre). Photographe et réalisatrice contemporaine, l’artiste est passée de la sculpture à la photo et au cinéma dans les années 1990 après l’obtention de son diplôme du Goldsmiths College. Elle reçoit le prix du meilleur jeune artiste de la Biennale de Venise, puis est nominée l’année suivante par le prix Turner. En 2002, la National Portrait Gallery de Londres commande à Sam Taylor-Wood un portrait vidéo de la star du football David Beckham. En 2011, elle est faite Officier de l’Excellentissime Ordre de l’Empire britannique pour sa contribution à l’art et à la culture britannique. Le travail de Sam Taylor-Wood a été exposé dans de nombreux lieux à travers le monde, dont la galerie White Cube à Londres, le Centre Georges Pompidou à Paris, le Walker Art Center à Minneapolis, le Contemporary Arts Museum à Houston et le musée Stedelijk à Amsterdam.

Dans la Collection Meeschaert

L’œuvre présentée est issue d’un portfolio de dix photographies réalisées et vendues au profit de la fondation Elton John AIDS. Depuis sa création en 1992 aux Etats-Unis et en 1993 en Grande-Bretagne, l’association créée par le chanteur britannique soutient des actions de prévention, d’éducation et de soin contre le VIH.
Cette collection éditée en quarante exemplaires numérotés et signés réunit le travail de certains des plus grands photographes contemporains. Chaque portfolio contient dix photos originales de mêmes dimensions réalisées par Nan Goldin, Ruud van Empel, Sally Mann, Richard Misrach, Sam Taylor-Wood, Damien Hirst, Shirin Neshat, Katy Grannan, Juergen Teller et Thomas Struth. A travers ces œuvres les artistes illustrent tour à tour leur soutien aux personnes les plus fragiles, qu’elles soient malades ou rejetées socialement.
La photographie Escape Artist in Levis fait partie de la série la plus récente de Sam Taylor-Wood, « Escape Artist ». Cette série suit la lignée de ses autoportraits la montrant flottant dans l’air. Les critiques justifient le succès de ces portraits par la présence de son ancien mari, fondateur de la White Cube Gallery dans laquelle l’artiste a exposé cette série, ainsi que par la minceur du corps de l’artiste modèle. Un autre point de vue montre la lutte permanente que l’artiste mène après avoir été abandonnée par ses parents et avoir survécu à deux cancers. Les cordes qui l’entourent, en contact direct avec des cicatrices dues à ses cancers, la font souffrir. L’artiste affirme que la douleur est nécessaire, ses autoportraits étant une réponse à sa lutte contre la maladie.

451 - TAYLOR-WOOD Sam - Escape Artist in Levis

Sam Taylor-Wood, Escape Artist in Levis, 2008, Photographie, 61 x 50,8 cm

Style

L’artiste s’intéresse à la relation entre identité et apparence. Son travail examine les contradictions entre nos vies intérieures et les représentations extérieures du soi.

Thématique : L’engagement au cœur de la démarche artistique

Depuis la fin des années 1960, la portée politique, sociale, environnementale ou identitaire de l’art contemporain est grandissante. De plus en plus d’artistes ont la volonté d’affirmer leurs convictions, de casser les codes. Les messages que portent les créations artistiques peuvent viser le gouvernement, le marché de l’art, la société de consommation ou les injustices. L’avènement de pratiques dites in situ comme le street art par exemple, replace l’œuvre dans l’espace public et interroge sur la politique de l’œuvre. La question de l’engagement renvoie aux techniques utilisées, à la nature des lieux de production et d’exposition et à l’impact sur le public. Certains artistes ont choisi de défendre une cause, comme l’atteinte à la biodiversité, ou de prendre position contre un régime politique. Les visuels sont forts, ils cherchent à choquer et ne laissent pas indifférent.