Prajakta Potnis

Biographie

Née en 1980 en Inde, la pratique de Prajakta Potnis passe par la peinture, les installations sculpturales et les interventions d'art public. Elle a participé à un grand nombre d’expositions acclamées par la critique, dont After Midgnight at Queens Museum, à New York.

Dans la Collection Meeschaert

La série de photographies prise dans un réfrigérateur démodé tente de mettre en parallèle la congélation et le vieillissement. L’escalator représenté dans Capsule I évoque les centres commerciaux et les aéroports qui, comme les réfrigérateurs, sont pour l’artiste des espaces de transit clos, stériles, hors de l’espace-temps.

Prajakta Potnis, Capsule I, 2012, Photographie, 96,52 x 147,32 cm

Style

Le travail de Prajakta Potnis s’intéresse largement à la cuisine et aux appareils ménagers. Grâce à son regard artistique, gant en plastique, congélateur, ventilateur, ou encore planche à découper, deviennent œuvres d’art et critique sociale. Son travail explore ainsi la relation entre le public et le privé, l’intérieur et l’extérieur, le visible et l’invisible. Elle cherche à voir comme différents éléments comme l’environnement social, politique et économique peuvent affecter l’individu.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.