Edward Burtynsky

Biographie

Biographie

D’origine ukrainienne, Edward Burtynsky est né en 1955 à Saint Catharines, ville du sud-ouest de l’Ontario, au Canada, dont le paysage industriel est fortement marqué par les sites de production de General Motors. Il est diplômé de la Ryerson University (BAA Photography/Media Studies) à Toronto, en 1982. En 1985, il fonde "Toronto Image Works", un laboratoire et centre de photographie argentique et digitale. Son travail est aujourd’hui exposé dans les collections permanentes d’une cinquantaine de grandes institutions telles que le Guggenheim, le MOMA à New York, le Victoria and Albert museum à  ondres, le musée Reina Sofía à Madrid et la Bibliothèque nationale de France. Edward Burtynsky a reçu de nombreuses récompenses dont le prix « Dialogue de l’Humanité » aux Rencontres d’Arles en 2004 et le prix « TED » à Monterrey en 2005. En août 2006, il est nommé Officier de l'Ordre du Canada.

Dans la Collection Meeschaert

Manufacturing, série documentaire d’Edward Burtynsky, dépeint la main d’œuvre industrielle en Chine. Dans la province de Guangdong, les paysages sont façonnés par de longues autoroutes desservant les usines et leurs villes dortoirs. Ces nouveaux « paysages industriels » chinois produisent de plus en plus des marchandises pour le monde entier et sont devenus l'habitat naturel de nombreuses entreprises et de millions d'ouvriers. C’est le caractère extraordinaire au sens littéral du terme et presque surnaturel de ces réalisations humaines modernes qui fascine Edward Burtynsky.

Promotional photograph to be used only in conjunction with the film MANUFACTURED LANDSCAPES, a Zeitgeist Films release.

Edward Burtynsky,Shipbreaking #33 Cittagong, Bangladesh, 2001, Photographie, 67 x 86 cm

La série Shipbreaking est née quatre ans après la catastrophe pétrolière d’Exxon Valdez lorsqu’une émission de radio évoquait le danger des embarcations monocoques que les compagnies d’assurances refuseraient d’assurer après 2004. L’artiste s’est alors intéressé au lieu où toutes ces embarcations seraient démantelée set s’est rendu en Inde et au Bangladesh où ces fragments massifs et rouillés de bateaux abandonnés sont désarticulés et éparpillés sur une plaine inondée et boueuse.

424-burtynsky-edward-shipbreaking-33

Edward Burtynsky,Manufacturing #18, Cankun Factory, Zhangzhou, Fujian, 2005, Photographie, 100 x 152 cm

Style

Très engagé sur les questions environnementales, Edward Burtynsky explore sans relâche les paysages façonnés par l’activité industrielle humaine (mines, carrières, raffineries, chantiers navals, industries marines, usines de recyclage…). Ses photographies panoramiques allient avec élégance des perspectives tant esthétiques que documentaires, transformant les panoramas en sites où se mêlent des sentiments contradictoires de quiétude, d’angoisse, d’aliénation, et de sublime. A l'aide de sa chambre photographique grand format, l’artiste capture avec une minutie extrême les grands sites industriels. La précision des compositions, des points de vues et des lumières magnifient le moindre détail. « Je ne conçois plus ce monde comme étant composé de pays, avec leurs frontières et leurs langues, mais du point de vue de six milliards et demi d'êtres humains en équilibre précaire sur une planète dont nous connaissons de plus en plus les limites. » Edward Burtynsky

Thématique : L’engagement au cœur de la démarche artistique

Depuis la fin des années 1960, la portée politique, sociale, environnementale ou identitaire de l’art contemporain est grandissante. De plus en plus d’artistes ont la volonté d’affirmer leurs convictions, de casser les codes. Les messages que portent les créations artistiques peuvent viser le gouvernement, le marché de l’art, la société de consommation ou les injustices. L’avènement de pratiques dites in situ comme le street art par exemple, replace l’œuvre dans l’espace public et interroge sur la politique de l’œuvre. La question de l’engagement renvoie aux techniques utilisées, à la nature des lieux de production et d’exposition et à l’impact sur le public. Certains artistes ont choisi de défendre une cause, comme l’atteinte à la biodiversité, ou de prendre position contre un régime politique. Les visuels sont forts, ils cherchent à choquer et ne laissent pas indifférent.

Dans la Collection Meeschaert

Manufacturing, série documentaire d’Edward Burtynsky, dépeint la main d’œuvre industrielle en Chine. Dans la province de Guangdong, les paysages sont façonnés par de longues autoroutes desservant les usines et leurs villes dortoirs. Ces nouveaux « paysages industriels » chinois produisent de plus en plus des marchandises pour le monde entier et sont devenus l’habitat naturel de nombreuses entreprises et de millions d’ouvriers. C’est le caractère extraordinaire au sens littéral du terme et presque surnaturel de ces réalisations humaines modernes qui fascine Edward Burtynsky.

Promotional photograph to be used only in conjunction with the film MANUFACTURED LANDSCAPES, a Zeitgeist Films release.

Edward Burtynsky,Shipbreaking #33 Cittagong, Bangladesh, 2001, Photographie, 67 x 86 cm

La série Shipbreaking est née quatre ans après la catastrophe pétrolière d’Exxon Valdez lorsqu’une émission de radio évoquait le danger des embarcations monocoques que les compagnies d’assurances refuseraient d’assurer après 2004. L’artiste s’est alors intéressé au lieu où toutes ces embarcations seraient démantelée set s’est rendu en Inde et au Bangladesh où ces fragments massifs et rouillés de bateaux abandonnés sont désarticulés et éparpillés sur une plaine inondée et boueuse.

424-burtynsky-edward-shipbreaking-33

Edward Burtynsky,Manufacturing #18, Cankun Factory, Zhangzhou, Fujian, 2005, Photographie, 100 x 152 cm

Style

Très engagé sur les questions environnementales, Edward Burtynsky explore sans relâche les paysages façonnés par l’activité industrielle humaine (mines, carrières, raffineries, chantiers navals, industries marines, usines de recyclage…).
Ses photographies panoramiques allient avec élégance des perspectives tant esthétiques que documentaires, transformant les panoramas en sites où se mêlent des sentiments contradictoires de quiétude, d’angoisse, d’aliénation, et de sublime.
A l’aide de sa chambre photographique grand format, l’artiste capture avec une minutie extrême les grands sites industriels. La précision des compositions, des points de vues et des lumières magnifient le moindre détail.
« Je ne conçois plus ce monde comme étant composé de pays, avec leurs frontières et leurs langues, mais du point de vue de six milliards et demi d’êtres humains en équilibre précaire sur une planète dont nous connaissons de plus en plus les limites. » Edward Burtynsky

Thématique : L’engagement au cœur de la démarche artistique

Depuis la fin des années 1960, la portée politique, sociale, environnementale ou identitaire de l’art contemporain est grandissante. De plus en plus d’artistes ont la volonté d’affirmer leurs convictions, de casser les codes. Les messages que portent les créations artistiques peuvent viser le gouvernement, le marché de l’art, la société de consommation ou les injustices. L’avènement de pratiques dites in situ comme le street art par exemple, replace l’œuvre dans l’espace public et interroge sur la politique de l’œuvre. La question de l’engagement renvoie aux techniques utilisées, à la nature des lieux de production et d’exposition et à l’impact sur le public. Certains artistes ont choisi de défendre une cause, comme l’atteinte à la biodiversité, ou de prendre position contre un régime politique. Les visuels sont forts, ils cherchent à choquer et ne laissent pas indifférent.