Zander Blom


Biographie

Né en 1982 à Pretoria, Zander Blom vit et travaille dans la banlieue de Brixton à Johannesburg. Il a remporté le prix Jean-François Prat à Paris en 2014 qui récompense la peinture contemporaine.

Dans la Collection Meeschaert

Untitled est une peinture à l’huile et acrylique sur lin qui interroge sur les idées reçues autour de la créativité et du modernisme en Afrique. Zander Blom a comparé sa méthode à la trajectoire que suivrait un vagabond, suggérant que ses œuvres ne naissent pas d’un programme pré établi mais d’une expérimentation réfléchie des moyens picturaux. Les limites de sa toile sont aussi un terrain d’expérimentation : tendue sur châssis, elle se couvre d’un réseau de touches de couleurs appliquées au couteau, référence à l’abstraction moderniste. L’ensemble convoque le souvenir de la touche des impressionnistes, celle de Seurat ou de Van Gogh.

312---BLOM-Zander---untitled-HD

Zander Blom, Untitled, 2013, Huile et acrylique sur lin, 76,5 x 56,5 cm

Style

Le travail de Zander Blom résulte d’interventions ludiques autour de la peinture. Il s’engage à la suite des grands modernistes comme Jackson Pollock, à travailler l’abstraction, à révéler une image par ses qualités tant formelles qu’expressives. L’atelier de Blom permet de comprendre sa vision de l’art et son travail : jonché de pages de magazines et autres coupures, de vieux tubes de peintures, couvert de feuilles A1 griffonnées. L’artiste tente de lutter contre le monde de l’art d’aujourd’hui par sa peinture.

Thématique : L’abstraction pour sujet

Les premières œuvres d’art abstrait apparaissent au début du XXème siècle et révolutionnent l’histoire de la peinture. Des artistes montrent des formes qui ne représentent pas le monde extérieur. L’abstraction s’oppose à la figuration car elle rompt le lien entre l’œuvre et la réalité. Le triomphe de la couleur, de la forme et l’absence de référent figuratif sont les signes de cette nouvelle liberté dans l’art. Le but est de faire ressentir aux visiteurs l’intensité des œuvres par l’émotion. C’est une attention nouvelle aux matières et à la pénétration de la lumière, cela questionne l’impact des couleurs sur notre univers. Les peintres abstraits sont émus par la simplicité des formes, ils ne sont pas intéressés par la représentation exacte de la nature, ils privilégient le geste et l’espace. La peinture libérée de tout sujet invite à l’imagination et à faire le vide dans un monde saturé d’images. Beaucoup d’historiens s’accordent à dire que l’abstraction est née du travail de deux artistes russes (Kandinsky et Malevitch) et d’un artiste néerlandais (Mondrian). Les peintres expérimentent de nouvelles images et formes, en quête d’un monde intérieur. C’est après l’invention de la photographie en 1839 que certains artistes ont remis en question le besoin de reproduire la réalité puisque la photographie le fait très bien. La couleur et la forme / Le geste et la ligne / La géométrie / L’illusion de la perception / L’émotion et la méditation.