Sylvie Bonnot


Biographie

Née en 1982 à Bourg-en-Bresse, Sylvie Bonnot vit et travaille à Léger sous la Bussière en Bourgogne. Plasticienne et photographe, elle combine dans ses œuvres photographie et dessin.

Dans la Collection Meeschaert

Dessin/Photo 2011 Vert Cadmium renvoie à une vision dépouillée d’un paysage maritime, réduit à ses lignes élémentaires et ses tons les plus froids. L’artiste par son geste fait ressortir une écriture qui évoque un rapport primordial avec le support, elle marque le paysage de sa démesure. Sylvie Bonnot définit le tirage photographique comme un « corps à corps avec la surface du papier baryté » et nous apprend que le réel est ce que nous sommes capables d’imaginer. Par ses réseaux de lignes, elle révèle, étonne et casse les codes.

321---BONNOT-Sylvie---Sans-titre-007

Sylvie Bonnot, Dessin/Photo 2011 Vert Cadmium, 2011, Photographie, Dessin et peinture sur tirage baryté, 126 x 126 cm

Style

Sylvie Bonnot photographie des images de lieux inconnus, trace des frontières obliques sur ses paysages photographiés. Sa gestuelle vient découper dans l’espace de nouveaux territoires et fait parler le réel dans un langage singulier. « A travers une pratique de la photographie et du dessin, se pose pour moi la question du lieu, du territoire et de l’intime. Cette recherche se développe au cours de déplacements ; parcourir le paysage est devenu le moyen de saisir ce qui en fait la qualité, l’étrangeté […]. Au cours des dernières années, mes déplacements m’ont conduite en Irlande, en Australie, au Japon et en Ecosse. Les propriétés physiques, géographiques, structurelles, plastiques de ces îles, accentuent les manifestations de l’insularité, de la limite des terres. Je cherche comment interagissent les éléments constitutifs d’un territoire, là où les limites sont mouvantes entre terre et mer, où le temps prend une autre amplitude. »

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.