Renaud Auguste-Dormeuil


Biographie

Né en 1968 à Neuilly-sur-Seine, Renaud Auguste-Dormeuil est un artiste plasticien français. Il vit et travaille aujourd’hui entre Paris et Rome. Diplômé de l’école nationale supérieure des beaux-arts en 1995, il est lauréat du Prix Le Meurice pour l’art contemporain en 2009/2010. Il est représenté par la galerie In Situ – Fabienne Leclerc à Paris. Ses œuvres ont été exposées à l’Institut Suisse de New York, à la Fondation Caixa à Barcelone et au Palais de Tokyo à Paris.

Dans la Collection Meeschaert

La série « Best Wishes » présente des photographies d’époque augmentées par un effet 3D. Ici, la 3D est inversée (bleu à gauche et rouge à droite) et crée artificiellement la profondeur. L’objet photographié s’enfonce à l’intérieur de la photographie. Cette série a été réalisée à partir d’images d’archives militaires américaines. La photographie est prise le 5 novembre 1946 au Club des officiers du College de guerre à Washington. Une soirée est organisée à l’occasion de la dissolution de Task Force Number One qui a supervisé les premiers essais nucléaires après Hiroshima et Nagasaki dans le Pacifique. Le vice-amiral William H.P Blandy est immortalisé en pleine découpe d’un gâteau en forme de champignon atomique. Cet événement, un des plus violents et marquants du XXème siècle est traité ici de manière détournée. L’horreur est ici invisible et l’image semble détachée de l’atrocité à venir.

151 - Renaud AUGUSTE-DORMEUIL - Best wishes #4

Renaud Auguste-Dormeuil, Best wishes #04,2010, Photographie, Tirage lambda, 56 x 70 cm

Style

Renaud Auguste-Dormeuil s’interroge sur le statut de l’image dans la photographie contemporaine : il part d’images existantes et opère par additions ou retranchements. Il superpose par exemple deux clichés pour en créer un troisième dans la série Best Wishes. Cette série présente des photographies d’époque avec un effet 3D inversé : créant de la profondeur. Il s’interroge sur les images qui ont un sens politique.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.