Philippe Decrauzat


Biographie

Né en Suisse en 1974, Philippe Decrauzat vit et travaille à Lausanne. Diplômé de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne en 1999, il a réalisé depuis de nombreuses expositions personnelles : en Suisse, en France, aux Etats-Unis. Représentant de la Nouvelle Abstraction suisse, il est exposé par la galerie Praz-Delavallade à Paris. Il se place dans l’héritage de l’abstraction du XXème siècle et des recherches autour de la perception menées par l’art cinétique dans les années 60.

Dans la Collection Meeschaert

Dans On cover, la complexité des jeux perspectifs fait vibrer les murs, les oscillations bleu et rouge apportent rythme et mouvement à l’œuvre de Philippe Decrauzat. Ses interventions déstabilisent l’espace et transportent le visiteur dans un univers de science-fiction. Une simple inclinaison de la tête provoque des vagues violacées qui se gonflent ou se retirent de la surface de la toile.

313---DECRAUZAT-Philippe---On-cover-2013_HD

Philippe Decrauzat, On cover, 2013, Peinture, Acrylique sur toile, 180 x 180 cm

Style

Fasciné par les formes optiques qu’il choisit pour leurs qualités visuelles et spatiales, Philippe Decrauzat élabore de complexes compositions géométriques. Ses œuvres anisotropes sont des ouvertures sur des espaces imaginaires. « Je suis intéressé par cette relation directe que l’art optique instaure avec le spectateur, par la façon dont il conditionne le regard. »

Thématique : L’abstraction pour sujet

Les premières œuvres d’art abstrait apparaissent au début du XXème siècle et révolutionnent l’histoire de la peinture. Des artistes montrent des formes qui ne représentent pas le monde extérieur. L’abstraction s’oppose à la figuration car elle rompt le lien entre l’œuvre et la réalité. Le triomphe de la couleur, de la forme et l’absence de référent figuratif sont les signes de cette nouvelle liberté dans l’art. Le but est de faire ressentir aux visiteurs l’intensité des œuvres par l’émotion. C’est une attention nouvelle aux matières et à la pénétration de la lumière, cela questionne l’impact des couleurs sur notre univers. Les peintres abstraits sont émus par la simplicité des formes, ils ne sont pas intéressés par la représentation exacte de la nature, ils privilégient le geste et l’espace. La peinture libérée de tout sujet invite à l’imagination et à faire le vide dans un monde saturé d’images. Beaucoup d’historiens s’accordent à dire que l’abstraction est née du travail de deux artistes russes (Kandinsky et Malevitch) et d’un artiste néerlandais (Mondrian). Les peintres expérimentent de nouvelles images et formes, en quête d’un monde intérieur. C’est après l’invention de la photographie en 1839 que certains artistes ont remis en question le besoin de reproduire la réalité puisque la photographie le fait très bien. La couleur et la forme / Le geste et la ligne / La géométrie / L’illusion de la perception / L’émotion et la méditation.