Ola Kolehmainen


Biographie

Né en 1964 à Helsinki, il vit et travaille à Berlin. Ola Kolehmainen a étudié à l’université d’Helsinki, il a obtenu un Master en Arts à l’université d’Art et de Design. Ses photographies sont visibles à la galerie Taik en Finlande.

Dans la Collection Meeschaert

Une multitude de lignes ordonne l’espace et nous rappelle les plans abstraits de Mondrian. La photographie d’Ola Kolehmainen, qui détourne l’édifice de sa fonction pour le transformer en motif, nous montre un moment qui ne peut être répété. La technique du diasec intensifie l’effet de profondeur et la luminosité : l’environnement se reflète à la surface des images.

263---KOLEHMAINEN-Ola---Tuerkenstrasse-19-(B)

Ola Kolehmainen, Tuerkenstrassen, 2009, Photographie, 97 x 124 cm

Style

L’architecture est le point de départ du travail d’Ola Kolehmainen. Ses photographies de grand format représentent des façades d’immeubles contemporains dans lesquelles se reflètent le ciel et les bâtiments qui leur font face. La lumière, l’espace, la couleur, sont les sujets abstraits qu’il met en scène. L’artiste est un héritier de l’art minimaliste inventé par Donald Judd et du Colorfield painting de Mark Rothko.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.