Norman Dilworth


Biographie

Né en 1931 en Angleterre, Norman Dilworth a fait des études d’art à Londres. La nature et l’espace sont très présents dans ses œuvres abstraites et géométriques. Il vit et travaille à Lille depuis 2002. Il a régulièrement exposé à Amsterdam, à Francfort et à la galerie Oniris à Rennes. Il connaît une renommée internationale, surtout en Europe du Nord.

Dans la Collection Meeschaert

Dans New source, le sculpteur expérimente ses idées, découpe, assemble, colle, en évoquant l’art épuré de l’origami. Norman Dilworth nous invite à nous joindre à son aventure, il nous plonge dans un monde ludique et léger, pour les yeux et l’esprit.

74---DILWORTH-Norman---New-Source2

Norman Dilworth, New source, 2001, Papier découpé, 65 x 50 cm

Style

Ses premières œuvres abstraites sont inspirées par Alberto Giacometti, puis son travail va s’orienter vers des formes géométriques simples. En 1980, il est commissaire de Pier + Ocean, une exposition collective réunissant Carl André, Daniel Buren, Richard Long, François Morellet… Ces artistes l’ont profondément marqué. « Ma méthode de travail passe par le jeu et l’expérimentation. » Norman Dilworth donne aux formes naturelles croissance et identité en passant par les mathématiques dont il est passionné. « Le jeu est une part importante de l’activité. En organisant et en manipulant les éléments dont je me sers, je crois que je découvre des possibilités que je n’avais pas prévues. »

Thématique : L’abstraction pour sujet

Les premières œuvres d’art abstrait apparaissent au début du XXème siècle et révolutionnent l’histoire de la peinture. Des artistes montrent des formes qui ne représentent pas le monde extérieur. L’abstraction s’oppose à la figuration car elle rompt le lien entre l’œuvre et la réalité. Le triomphe de la couleur, de la forme et l’absence de référent figuratif sont les signes de cette nouvelle liberté dans l’art. Le but est de faire ressentir aux visiteurs l’intensité des œuvres par l’émotion. C’est une attention nouvelle aux matières et à la pénétration de la lumière, cela questionne l’impact des couleurs sur notre univers. Les peintres abstraits sont émus par la simplicité des formes, ils ne sont pas intéressés par la représentation exacte de la nature, ils privilégient le geste et l’espace. La peinture libérée de tout sujet invite à l’imagination et à faire le vide dans un monde saturé d’images. Beaucoup d’historiens s’accordent à dire que l’abstraction est née du travail de deux artistes russes (Kandinsky et Malevitch) et d’un artiste néerlandais (Mondrian). Les peintres expérimentent de nouvelles images et formes, en quête d’un monde intérieur. C’est après l’invention de la photographie en 1839 que certains artistes ont remis en question le besoin de reproduire la réalité puisque la photographie le fait très bien. La couleur et la forme / Le geste et la ligne / La géométrie / L’illusion de la perception / L’émotion et la méditation.