Nick Veasey


Biographie

Né en 1962 au Royaume-Uni, Nick Veasey vit et travaille à Londres. Marqué par son expérience de photographe commercial, il poursuit la démarche de la surabondance de l’image. Il a reçu le titre de « Photographe International de l’année 2008 » par I.P.A, et ses œuvres sont conservées dans les plus grandes collections internationales telles que le Victoria & Albert Museum de Londres, le musée Pushkin de Moscou ou le musée d’art contemporain de Taipei.

Dans la Collection Meeschaert

« Nous vivons dans un monde obsédé par l’image, explique Nick Veasey. Ce dont nous avons l’air, ce à quoi ressemblent nos vêtements, nos maisons, nos voitures… J’aime contrecarrer cette obsession pour l’apparence en utilisant des rayons X pour enlever les différentes couches et montrer comment sont les choses sous la surface. Souvent la beauté dépouillée rend les choses familières plus intrigantes. Nous faisons tous des suppositions basées sur l’aspect extérieur des choses qui nous entourent et nous sommes attirés par les gens et les formes qui sont esthétiquement agréables. Je veux aller à l’encontre de cette manière automatique de réagir simplement à l’apparence physique en mettant en valeur la beauté intérieure qui peut souvent s’avérer surprenante. » Dans cette œuvre, on retrouve le squelette de l’utilisateur au volant de sa voiture, une Mini customisée par le drapeau de l’Union Jack.

407 - Nick Veasey - Union-Jack-Mini-Driver

Nick Veasey, Union Jack Mini Driver, 2014, Photographie, C-print

Style

En utilisant les rayons X, ses œuvres donnent à voir « les choses telles qu’elles sont vraiment». Il souligne la structure interne à l’origine des apparences, la réalité de l’intérieur vue de l’extérieur. Il compte à son actif plus de 4000 objets scannés. Ce sont des photographies dans le sens où une image apparaît sur une pellicule sensible. Nick Veasey travaille en équipe, dans un atelier. C’est un grand fan de Man Ray qui utilisait cette technique des rayons X, dont il collectionnait les livres et a étudié l’imagerie. Les radiographies concernent des objets des plus banals aux plus surprenants. Avec les progrès des scanners il a pu photographier de très grands objets comme un Boeing 747. Son approche est un exemple de la fusion entre art et science. Il s’agit de discerner ce que l’œil humain ne peut pas voir.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.