Julien Audebert


Biographie

Né en 1977 à Brive La Gaillarde, il vit et travaille à Paris. Il est représenté à Paris par la galerie art concept.

Dans la Collection Meeschaert

« Le paysage Est-Ouest résulte de la collision de deux films emblématiques tournés dans l’après-guerre. C’est d’abord une uchronie. Le Jour le plus long, long métrage américain célèbre pour sa reconstitution épique du débarquement de 1944, et son équivalent soviétique Libération (Osvobozhdenie), qui retrace la progression russe depuis la bataille de Koursk jusqu’à la libération de Berlin. Les deux films ont mis à contribution l’armée américaine et l’armée rouge. Ce sont les véritables barges, navires, de véritables soldats américains (20000 mis à contribution), de véritables T34 russes… J’ai retenu deux moments clés : d’une part la longue séquence du débarquement sur les plages normandes (1944), et d’autre part la bataille de Koursk (1943) – deux épisodes qui respectivement (et dans le roman national de chaque camp) figurent comme symboles de la victoire sur l’Allemagne. J’ai procédé au « démontage » des deux films, puis j’ai assemblé les deux tournages dans une image unique, qui voit alors cohabiter simultanément ces deux épisodes. Ce démontage / remontage, en occultant l’Europe, et en faisant se rencontrer l’Atlantique et la steppe russe, dessine une nouvelle géographie mentale : le paysage devient le lieu d’une conflagration entre l’Est et l’Ouest. Cette œuvre en remaniant le matériau cinématographique (il s’agissait déjà de deux reconstitutions, où le cinéma se confond avec le document d’Histoire) révèle un possible devenir, qui sommeillait dans les interstices de l’Histoire officielle. L’image assume cette vocation eschatologique, en faisant coïncider les deux grands principes géopolitiques que sont la terre et la mer, et la théologie. L’image renvoie au genre de la peinture d’Histoire et du paysage topographique (paysage qui tend presque vers la cartographie). Ce fait cinématographique correspond aussi à un fait idéologique, et à des principes sous-jacents, jusqu’aux véhicules eux-mêmes : comme le bateau se meut sur l’eau et fait corps avec elle, c’est la mer qui progresse sur la terre, et comme le char, collé à la boue, avance dans la steppe et fait corps avec elle ; c’est toute la terre, le continent qui progressent vers la mer … dans cette grande ligne horizontale continue, qui est la figure centrale de l’œuvre. » Julien Audebert.

377 - AUDEBERT Julien - EST OUEST

Julien Audebert, Est/Ouest, 2012, Photographie,Tirage lambda, 111 x 396 cm

Style

Julien Audebert utilise différentes pratiques qui se joignent autour de la photographie, de l’installation et du texte. Il produit à partir d’une multitude d’images d’un film, une image unique. Il dévoile ainsi le paysage mental qui se développe autour du film en déployant des lieux. Ses travaux repensent l’image. Il opère le plus souvent dans le corpus des plus célèbres films de l’histoire du cinéma. C’est parce que le cinéma est indissociable de la photographie qu’il devient pour Julien Audebert une banque d’images dans laquelle puiser. L’artiste décortique le film pour en faire le matériau de son travail photographique, et dont les images en noir et blanc sont justement choisies pour créer une impression de déjà-vu.

Thématique : L’engagement au cœur de la démarche artistique

Depuis la fin des années 1960, la portée politique, sociale, environnementale ou identitaire de l’art contemporain est grandissante. De plus en plus d’artistes ont la volonté d’affirmer leurs convictions, de casser les codes. Les messages que portent les créations artistiques peuvent viser le gouvernement, le marché de l’art, la société de consommation ou les injustices. L’avènement de pratiques dites in situ comme le street art par exemple, replace l’œuvre dans l’espace public et interroge sur la politique de l’œuvre. La question de l’engagement renvoie aux techniques utilisées, à la nature des lieux de production et d’exposition et à l’impact sur le public. Certains artistes ont choisi de défendre une cause, comme l’atteinte à la biodiversité, ou de prendre position contre un régime politique. Les visuels sont forts, ils cherchent à choquer et ne laissent pas indifférent.