Jeffrey Aaronson


Biographie

Né en 1955 à Hollywood en Californie, Jeffrey Aaronson vit et travaille aujourd’hui à Santa Barbara. Diplômé de biochimie de l’Université de Santa Barbara, il a préféré poursuivre sa passion comme artiste photographe. Il a exposé à la Galerie Kashya Hildebrand à New York, et David Floria à Aspen dans le Colorado.

Dans la Collection Meeschaert

Nasdaq I, qui représente le plus grand marché électronique d’actions du monde, est un clin d’œil aux activités du groupe Meeschaert.

116-Jeffrey-Aaronson-Nasdaq

Jeffrey Aaronson, Nasdaq I, Photographie, 101,6 x 152,4 cm

Style

Jeffrey Aaronson a réalisé des séries de photographies sur le paysage et les frontières. La subconscience de la ville est un sujet qui l’a marqué : son obsession a été de traquer un instant complexe de la vie urbaine. Nasdaq évoque un endroit où grouillent l’information, l’anxiété et la vulnérabilité. Il cherche à capturer l’interaction de la lumière, de l’ombre, et l’aliénation de la ville.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.