Emmanuel Fillot


Biographie

Né le 1er août 1957 à Tours, Emmanuel Fillot vit et travaille en France. Il rencontre Kenneth White avec lequel il collabore au sein de l’Institut International de Géopoétique, selon lui nature et culture sont inexorablement liées. Dans la lignée de ce mouvement il se met à l’écoute du monde. Il voyage en Afrique, en Polynésie, en Inde, au Brésil… Il enseigne l’histoire de l’art et « la poétique de l’objet » à Strate College Designers. Il a exposé à la Galerie Lélia Mordoch à Paris.

Dans la Collection Meeschaert

Les sculptures d’Emmanuel Fillot sont constituées d’objets naturels qui semblent flotter dans l’espace. Fixant pierres et plumes de part et d’autre d’une plaque de plexiglas, il prête dans Parcelles aérolithes à des galets une dimension aérienne. Les plumes rouges et les différentes pierres sont dispersées à la limite de l’ordre. Emmanuel Fillot se fait le chef d’orchestre d’une composition harmonieuse qu’il a lui-même orchestré en travaillant la matière première, la superposant, et la faisant vivre dans l’espace. Suivant les traces de Tatline qu’il cite, il nous permet de rencontrer « de vrais matériaux dans un vrai espace ».

140 - Emmanuel Fillot - Autre parcelle aérolithe

Emmanuel Fillot, Parcelle d’aérolithes, 2006, Sculpture, objet plexiglass – plume et roche, 100 x 100 cm

Style

L’œuvre d’Emmanuel Fillot met en scène l’espace, le paysage, libéré de la loi de la perspective. Il retravaille des formes premières : plumes, silex, bois flottés, pierres, coquillages, verre, et fixe un moment, une rencontre avec un lieu.

Thématique : L’abstraction pour sujet

Les premières œuvres d’art abstrait apparaissent au début du XXème siècle et révolutionnent l’histoire de la peinture. Des artistes montrent des formes qui ne représentent pas le monde extérieur. L’abstraction s’oppose à la figuration car elle rompt le lien entre l’œuvre et la réalité. Le triomphe de la couleur, de la forme et l’absence de référent figuratif sont les signes de cette nouvelle liberté dans l’art. Le but est de faire ressentir aux visiteurs l’intensité des œuvres par l’émotion. C’est une attention nouvelle aux matières et à la pénétration de la lumière, cela questionne l’impact des couleurs sur notre univers. Les peintres abstraits sont émus par la simplicité des formes, ils ne sont pas intéressés par la représentation exacte de la nature, ils privilégient le geste et l’espace. La peinture libérée de tout sujet invite à l’imagination et à faire le vide dans un monde saturé d’images. Beaucoup d’historiens s’accordent à dire que l’abstraction est née du travail de deux artistes russes (Kandinsky et Malevitch) et d’un artiste néerlandais (Mondrian). Les peintres expérimentent de nouvelles images et formes, en quête d’un monde intérieur. C’est après l’invention de la photographie en 1839 que certains artistes ont remis en question le besoin de reproduire la réalité puisque la photographie le fait très bien. La couleur et la forme / Le geste et la ligne / La géométrie / L’illusion de la perception / L’émotion et la méditation.