Christian Voigt


Biographie

Né en 1961 à Munich, Christian Voigt vit et travaille entre Hambourg et Saint-Tropez. A la mort de son père, il a découvert des photographies laissées en héritage que son père avait fait dans les années 1950 lorsqu’il était en voyage. Aussi, des clichés pris par sa grand-mère dans les années 1920, témoignent d’un talent photographique tout aussi important. A la différence de ces passionnés talentueux, Christian Voigt a osé franchir le pas en devenant photographe professionnel.

Dans la Collection Meeschaert

Notre regard se perd sur les murs du temple d’Isis à Philae en Egypte. Cette photographie appelle étonnement et méditation. « Un voyage est un breuvage de la source de la vie », comme l’écrivait le dramaturge Friedrich Hebbel au XIXe siècle. Les photographies de Christian Voigt dégagent l’essence de ce breuvage, qui agit sur l’observateur. Au cours de ses voyages il a trouvé des motifs fascinants par le regard qu’il pose sur le monde. Le Temple à Philae s’ouvre à nous comme une architecture, enrichie au fil du temps, depuis l’Egypte ancienne. Nos regards et notre imaginaire sont en excursion.

Stitched Panorama

Christian Voigt, Philae Temple – Small Wall, 2010, Photographie, 180 x 84 cm

Style

Christian Voigt photographie des histoires. Il nous emmène dans ses voyages. Ses images paraissent surréelles. Il utilise des appareils tant argentiques que numériques et ses grands formats sont identifiables pour leur parfaite finition. « Il fixe la beauté du monde dans une image », s’enthousiasme un de ses collectionneurs.

Thématique : L’engagement au cœur de la démarche artistique

Depuis la fin des années 1960, la portée politique, sociale, environnementale ou identitaire de l’art contemporain est grandissante. De plus en plus d’artistes ont la volonté d’affirmer leurs convictions, de casser les codes. Les messages que portent les créations artistiques peuvent viser le gouvernement, le marché de l’art, la société de consommation ou les injustices. L’avènement de pratiques dites in situ comme le street art par exemple, replace l’œuvre dans l’espace public et interroge sur la politique de l’œuvre. La question de l’engagement renvoie aux techniques utilisées, à la nature des lieux de production et d’exposition et à l’impact sur le public. Certains artistes ont choisi de défendre une cause, comme l’atteinte à la biodiversité, ou de prendre position contre un régime politique. Les visuels sont forts, ils cherchent à choquer et ne laissent pas indifférent.