Chris Levine


Biographie

Né en 1960 au Canada, Chris Levine est un artiste britannique représentant du Light art ou art de la lumière. Depuis 2012, il a exposé à la National Portrait Gallery et à la Saatchi Gallery, deux lieux prestigieux pour l’art contemporain. Chris Levine ne se considère pas comme un photographe mais comme un artiste qui travaille avec la lumière et qui se sert de la photographie pour ses travaux.

Chris Levine - Lightness of Being Fluoro 3

Chris Levine, Lightness of Being Fluoro 3, 2013, Sérigraphie avec encre fluorescente, 82,8 x 64,7 cm

Style

Ses séries sur la reine d’Angleterre Elisabeth II l’ont rendu célèbre. Une commande lui avait été adressée afin de célébrer les 800 ans d’appartenance de Jersey à la couronne britannique. L’artiste a voulu transmettre une image moderne par l’hologramme. Chris Levine a installé sur un rail une caméra scanner 3D qui prend 200 images en 8 secondes. Il a choisi le moment où la reine était la plus sereine, l’instant où elle a fermé les yeux pour permettre au spectateur d’entrer dans son royaume intérieur. Le portrait ressemble à une véritable icône et a fait le tour du monde. Chris Levine travaille avec la lumière sur de nombreux supports afin de créer une expérience. Son approche est spirituelle et philosophique. Avec son portrait de la reine Elisabeth II, l’artiste offre une représentation nouvelle de la femme la plus célèbre et la plus photographiée du monde.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.