Chen Jiagang


Biographie

Né en 1962, dans une ville de plus de trente millions d’habitants, Chen Jiagang est un photographe chinois qui prend pour sujet la ville mêlant reportage documentaire et mise en scène photographique. Il met au service de sa photographie une connaissance innée de l’espace et des formes, capturant une parfaite maîtrise le gigantisme de ces paysages industriels désertés. Il regarde avec un œil critique et met en parallèle tous les grands travaux qui bouleversèrent et bouleversent encore la Chine contemporaine, comme pour mieux en souligner la fragilité et la dérision. Architecte reconnu et ancien promoteur immobilier, sa vision et ses connaissances de l’espace appliquées aux gigantesques espaces industriels constituent la signature de son travail photographique. Chen Jiagang souligne l’absurdité de cette folle course au développement que le genre humain poursuit depuis des décennies.

Dans la Collection Meeschaert

Pour la série Third Front, résultat d’un périple de 50000 km à travers la Chine industrielle, il a porté son intérêt sur ce qu’on a appelé « La Troisième Ligne ». En 1964, confrontée à une situation politique internationale instable, la République populaire de Chine déplaça son industrie lourde et ses usines d’armement vers le centre. Des millions de travailleurs migrants rejoignirent « La Troisième Ligne ». Mais à partir du début des années 80, l’ouverture économique chinoise provoqua la fermeture des usines et l’abandon des villes. Le brouillard est un élément récurrent dans l’œuvre de Chen Jiagang, symbole des conséquences du pillage des ressources naturelles par les hommes. Comme dans tous ses travaux, l’artiste sublime ses photographies en y plaçant des jeunes femmes au regard mélancolique, vêtues d’un qipao. Cette présence délicate et parfois surréaliste ajoute de la poésie à l’objectivité bien palpable de ses prises de vues et invite à réfléchir à l’humble place de l’homme dans la grandeur urbaine et naturelle de la Chine.

332 - JIAGANG Chen - Third Front III - Smog

Chen Jiagang, Third front III – Smog, 2008, Photographie, 45,7 x 56 cm

Style

Le portfolio de photographies de la fondation Elton John contre le sida est une collection de photos signées et numérotées données par certains des plus grands photographes contemporains. Chaque portfolio contient dix photos originales de mêmes dimensions. La vente a permis à la fondation de collecter des fonds pour la prévention du VIH.

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.