Cécile Plaisance


Biographie

Diplômée en économie et en commerce, Cécile Plaisance est une artiste française. Après avoir travaillé dix ans dans la finance sur les marchés boursiers européens, puis avec son mari dans le secteur des nouvelles technologies de l’information, elle s’est lancée dans la photographie. Chacune de ses images est le fruit de dizaines d’heures de retouches numériques, auxquelles il faut ajouter celles nécessaires au maquillage, au stylisme, à la lumière. Pour ses mises en scène de Barbie, les influences sont évidemment multiples. Elle revendique la paternité d’Helmut Newton, ce photographe de la femme libérée qui a rendu à la femme sa  beauté. On retrouve aussi le pop art, Julian Opie, Betty Boop, Mel Ramos… Elle a déjà exposé dans plusieurs galeries en France et à l’étranger, qui la font participer à des foires internationales : Art Miami, Art Basel, Art Basel Hong Kong, Art Toronto, London Art Fair, Art Hamptons.

Dans la Collection Meeschaert

Le monde entier accuse un retour à l’obscurantisme dont la burqa n’est pas la dernière des manifestations. La burqa, portée dans les pays occidentaux, est aussi une réponse à la nudité à outrance qui occupe les médias et les publicités, la pornographie qui sature le web. Et si la Barbie de Cécile Plaisance la porte c’est pour mieux l’enlever grâce à l’effet visuel.

406-Cecile-Plaisance-Burqa-Red-Dress-4

Cécile Plaisance, Burqa Red Dress, 2014, Impression lenticulaire,57 x 72 cm

 

Style

Cécile Plaisance travaille le tirage lenticulaire en une superposition d’images qui laisse Barbie se dénuder en fonction de notre position devant la photographie. Le procédé lenticulaire est une feuille de plastique transparent composée de lentilles cylindriques qui permettent selon l’angle de vision de voir deux images : la femme nue ou habillée. Barbie symbolise la femme libre, fatale, de son temps. Les plus grands noms de la mode lui ont rendu hommage. Elle rappelle aussi toutes les petites filles qui aimaient habiller et déshabiller les poupées. Au-delà de l’image de la femme objet, Cécile Plaisance dénude l’idole de notre enfance. Elle fait disparaître la burqa de la femme voilée pour montrer qu’une femme peut en cacher une autre. Ces tirages interpellent le spectateur et ne le laissent pas indifférent.

Thématique : L’engagement au cœur de la démarche artistique

Depuis la fin des années 1960, la portée politique, sociale, environnementale ou identitaire de l’art contemporain est grandissante. De plus en plus d’artistes ont la volonté d’affirmer leurs convictions, de casser les codes. Les messages que portent les créations artistiques peuvent viser le gouvernement, le marché de l’art, la société de consommation ou les injustices. L’avènement de pratiques dites in situ comme le street art par exemple, replace l’œuvre dans l’espace public et interroge sur la politique de l’œuvre. La question de l’engagement renvoie aux techniques utilisées, à la nature des lieux de production et d’exposition et à l’impact sur le public. Certains artistes ont choisi de défendre une cause, comme l’atteinte à la biodiversité, ou de prendre position contre un régime politique. Les visuels sont forts, ils cherchent à choquer et ne laissent pas indifférent.