Alex Prager


Biographie

Née en 1979 à Los Angeles, Alex Prager est une photographe américaine autodidacte qui vit entre Los Angeles et New York. Présent dans les collections permanentes du MOMA et du Whitney Museum of American Art, exposé à New York, Londres, Amsterdam ou Paris, son travail est aujourd’hui incontournable.

Dans la Collection Meeschaert

En se concentrant sur les visages et les expressions, l’artiste capture une fascination intense, et s’engage à nous offrir une image chargée émotionnellement qui met en scène la femme, déguisée, maquillée, dans des vêtements rétro. Alex Prager reflète la compréhension du mélodrame cinématographique.

268---PRAGER-Alex---Rachel-and-friends

Alex Prager, Rachel and friends, 2009, Photographie, 148,5 x 123 cm

269---PRAGER-Alex---barbara

Alex Prager, Barbara, 2009, Photographie, 122 x 160 cm

L’œuvre « Francine » est issue d’un portfolio de dix photographies réalisées et vendues au profit de la fondation Elton John AIDS. Depuis sa création en 1992 aux Etats-Unis et en 1993 en Grande-Bretagne, l’association créée par le chanteur britannique soutient des actions de prévention, d’éducation et de soin contre le VIH.

334 - PRAGER Alex - Francine

Alex Prager, Francine, 2011, Photographie, 53 x 50 cm

Style

Ses photographies, prises sous des angles inattendus et éclairés, s’inspirent des années 70 et du cinéma avec de nombreuses références cinématographiques, l’imaginaire est rétro kitch. « Je documente le monde sur ce qui existe et ce qui n’existe pas en même temps. L’univers dans lequel elles vivent réellement. Je pense mes images avec ce lieu en tête (Los Angeles). Un lieu où les rêves meurent tranquillement. »

Thématique : Le quotidien dans l’art

Le quotidien est la vie qui revient de manière répétitive et prévisible. Il est une source d’inspiration pour les artistes, qui documentent le réel à travers une idée, un lieu, une histoire. Des orientations singulières sont prises pour raconter ce qu’ils ont vu ou vécu. Inscrites dans la modernité, les œuvres sont symboles de la société, elles sont des images de référence. Le quotidien est devenu une banque d’images dans laquelle puiser, il s’agit d’explorer la réalité pour la rendre extraordinaire. L’art s’installe dans notre quotidien, en tous lieux, dans l’espace public, et envahit le réel. Le street art par exemple sublime le quotidien et détourne le paysage urbain. La photographie quant à elle, permet d’intégrer le quotidien dans l’art en capturant l’architecture, le paysage, les gens. Le monde familier se trouve ainsi sublimé. « L’œil de l’artiste permet de découvrir sous un jour nouveau le quotidien […], qui se trouve réinventé à travers les propositions créatives. » Global Corporate Collections. Des natures mortes de Cézanne, aux accumulations d’Arman, l’art depuis longtemps déjà est indissociable de la vie ordinaire.